Buhez ar Sent

© N. Calvez-Duigou

« Rien ne prouve qu’il existe une chose comme « la religion » dans l’abstrait. Ce qui existe, ce sont des représentations mentales, des actes de communication qui les rendent plus ou moins plausibles, et de très nombreuses inférences dans de très nombreux contextes » (Alain Boyer)

Buhez ar Sent

Buhez ar Sent

Saint Landry

Saint Landry

Sainte Diane

Saint Marcellin

Le calendrier chrétien (plus spécifiquement catholique et orthodoxe aujourd’hui), comme le judaïsme (qodesh), le corpus musulman (hazrat, marabout) ou le bouddhisme (ārya, sant...), sans compter l’hindouisme (sant, sādhus, Āḻvār...), pour ne citer que ces religions, offre à notre regard émerveillé une litanie de noms de saints personnages dont la vie exemplaire est censée nous édifier et nous servir de modèle.

Que ces personnages aient été martyrs (autrement dit narcissiques), ajoute toujours un plus, évidemment, à la leçon de vie que nous devrions tirer de leur existence.

L’hagiographie, et surtout la reconnaissance indubitable de la dépouille de nombre de ces saints, de leurs reliques, est souvent un véritable défi à la médecine légale contemporaine et même, il faut bien l’avouer, à toutes les sciences.

A ces reliques s’ajoutent, dans le cas de la chrétienté tout au moins, le pittoresque d’une couronne d’épines, de parcelles de la vraie croix, d’un suaire et autres babioles .

On regrette cependant une absence : celle de l’âne. Ou plutôt, l’absence totale de relique des ânes qui ont porté les saints postérieurs de Jésus et évidemment, car il ne pouvait faire moins que son prédécesseur en matière de folle chevauchée à dos d’âne, de Mahomet. Par exemple. Où l’on voit par là, tout de même, le total mépris, n’en déplaise au gars Fañch qui découvre l’écologie après tout le monde et règne sur un siège qualifié également de saint, pour le reste des êtres vivants de la planète. Et on a envie de demander qu’est-ce qu’un tas de cailloux a de plus qu’un âne vivant, pour mériter le titre de saint... Quoi ?! les saints postérieurs n’auraient pas sanctifié les pauvres animaux qui ont dû porter ces demi-dieux ? Quelle négligence quand on songe à tout le bénéfice en bon argent sonnant et trébuchant, qu’il eut été possible de retirer de reliques asiniennes.

Sans doute la science devrait-elle lancer un défi à ces croyances, en retour, et demander à tous ces acharnés de la sanctification, de produire les dépouilles de ces ânes qui, certainement, doivent se distinguer d’une manière ou d’une autre par rapport à celles de leurs congénères après tout.

Cette rubrique a pour objet de parcourir d’une manière primesautière et guillerette, la vie édifiante de tous ces êtres qui jalonnent les imaginaires religieux en tous genres.

Goooooood morning believers !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bonjour les gueurlz, et aussi les boyz !!!!!!!!!!!

 

Hourra hourra !!! C’est le jour de Landry, c’est le 10 juin. Plus exactement, les Landry sont fêtés le 10 juin.

 

Et le dicton du jour ? … mhmhmhmhmhm ! On peut tenter :

 

Ecoulements de lisiers à la saint Landry, algues vertes à la plage du Ris

 

 

Mais qui est Landry ? C’est une bonne question. Le nom est d’origine germanique : de « land », « pays » et « rîk » « riche, puissant ». Il donnera le patronyme de Landru également.

 

Mais revenons en au Landry qui nous intéresse. Enfin… quand je dis nous… qui en intéresse peut-être quelques un-e-s d’entre vous à part moi...

Good morning believers !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bonjour les gueurlz, et aussi les boyz !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Et nous voilà le jour de la sainte Diane. Du latin dius : céleste, lumineux. Pour les païens, déesse de la chasse et des voitures. Pour les chrétiens, une modèle à suivre.

 

Et le dicton :

9 juin à la sainte Diane, neuf joints à la badiane...

 

ou si vous préférez :

 

Si à la sainte Diane te prend envie d’aventures : fais un tour du monde en voiture.

 

 

A ce stade de la présentation du personnage, une petite précision s’impose.

Good morning believers !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bonjour les gueurlz, et aussi les boyz !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Le 26 avril est le 116ème jour de l'année du calendrier grégorien, le 117ème en cas d'année bissextile. Il reste 249 jours avant la fin de l'année. C’est aussi, pour les affreux païens révolutionnaires possédés du démon (forcément), le 6ème jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de l’Ancolie. Et en cœur nous entonnons cet axiome bien connu qui sanctionne le lever du soleil le 6 floréal : « de quoi tu t'mêles, Ancolie ? » Et surtout, le 26 avril, c’est la saint Marcellin

 

Plutôt que de digresser derechef, plongeons illico sur l’incontournable dicton du jour :

 

A la saint Marcellin, t’en prends plein 'l’tarin.

 

Et c’est pas faux...