Frogs niouses

© N. Calvez-Duigou

« Rien ne prouve qu’il existe une chose comme « la religion » dans l’abstrait. Ce qui existe, ce sont des représentations mentales, des actes de communication qui les rendent plus ou moins plausibles, et de très nombreuses inférences dans de très nombreux contextes » (Alain Boyer)

Entre les mains de la partie masculine de l'humanité et créées par elle à son usage, les religions sont un instrument d'oppression d'une grande efficacité, auquel la complicité des femmes, probablement victimes d'un syndrôme de Stockholm aussi ancien que l'humanité, offre une efficacité redoutable.

 

C'est cette tranquille assurance de leur suprématie, qui permet aux représentants émérites des idéologies religieuses, de déclarer régulièrement n'importe quoi.

 

Tâchons donc d'en rire car nous en pleurons depuis bien trop longtemps.

Magritte : Le viol

Démystifions le

jour du hijab

Vacuités vaticanes...

d’après Babouse, Placide, Charb et un site canadien

De l'huile sur le feu...

Dessin de Luz. Charlie-Hebdo

Habemus cretinus...

Et voilà donc le féminisme en marche, une fois de plus, grâce à l’initiative d’un militantisme politico-religieux qui n’ose même pas dire son nom.

 

Et puisqu’à Science-Po, l’une de nos grandes écoles, il est possible de lancer un mouvement à l’origine aussi douteuse qu’opaque de type journée du hijab, il est un peu difficile, compte tenu du climat ambiant et des coups de boutoirs de plus en plus violents assénés aux droits des femmes, de faire comme si rien ne s’était passé.

Le pape François a estimé vendredi que l'Eglise catholique avait besoin de davantage de théologiennes. Il a salué le courage des femmes mais reste opposé à leur ordination.

Le Pape François a insisté sur la nécessité pour l'Eglise d'accueillir davantage de femmes théologiennes, devant une commission théologique essentiellement masculine.

 

« Comme les fraises d'un gâteau, il en faut toujours plus »

 

« Les femmes sont comme les fraises dans un gâteau, il en faut toujours plus », a-t-il lancé devant les membres de la Commission théologique internationale, où le nombre des femmes s'est légèrement accru ces dernières années.

Et un pyromane de plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Vatican - 15 Janvier 2015

 

Et le voilà reparti. Jamais en retard pour se pousser du col, le communiquant du Vatican a encore jugé bon de se faire entendre aujourd’hui, en courant en direction du feu qui couve en France avec son goupillon imbibé de pétrole lampant.

 

L’inénarrable ne pouvait évidemment pas laisser passer l’occasion d’avoir sa petite revanche perfide de religieux de compétition et se priver de tacler violemment la liberté de ton d’une France irrévérencieuse, depuis un petit paquet de siècles déjà, envers l’empereur romain et son saint siège.

Habemus cretinus...

 

Tolède, le 27 décembre 2015

 

A force de voir s’étaler les crétineries religieuses de tout poil concernant les femme, on hésite parfois à leur faire l’honneur de les relever. Mais ne pas le faire, c’est laisser la parole libre à la bêtise intégrale d’une infime partie de la population qui, arc-boutée sur des pratiques ayant cours très largement avant et aux environs du premier siècle de l’ère commune, voire pour certains, aux VIè-VIIè siècles tribaux, considère qu’elle peut continuer à encourager les butors à traiter les femmes comme des sous-humains.

 

Vendredi 15 janvier 2016, dans la matinale sur l’antenne de France Culture...